Derrière la voile

Il y a quelques années alors que le Festival de Saintes est déjà bien populaire, Odile Pradem Faure, directrice de l’Abbaye aux Dames et son équipe imagine un restaurant à l’extérieur dans la cour de l’Abbaye… Restaurant qui, pour plus de confort doit être couvert, deux voiles sont donc achetées dans le commerce. Mais les deux voiles étaient finalement trop petites, et l’effet produit n’était pas celui attendu, l’idée a donc été abandonnée…

20160712_120704

Odile, a eu un jour l’occasion de déjeuner dans un restaurant à Paris qui n’avait qu’une petite pièce et dont tout l’extérieur était sous une toile. Elle a trouvé cette idée intéressante et a eu la chance de voir le nom du fabricant inscrit sur la toile. Ce fabriquant de voile de marine, qui se trouve être à La Rochelle (JPS Voile) avait par pur hasard, dans ses stocks une voile fabriquée pour le Puy du Fou qui à l’époque accueillait l’Orchestre de Vendée.

Cette voile avait été construite à l’origine pour abriter cet orchestre lorsqu’il se produisait en plein air. Lorsque Odile a contacté le fabricant, elle a appris qu’elle n’était plus utilisé. Cette année-là, en 2011, pour le Festival de l’Abbaye, il avait été décidé de la louer voile pour son restaurant extérieur. L’année suivante en 2012, appréciant l’effet dans sa cour, l’Abbaye aux Dames a décidé d’acheter la voile pour 15 000€ (accessoires fournis). Ce bar/restaurant couvert de cette grande voile est devenu l’emblème du Festival de l’Abbaye aux Dames de Saintes.

Mathilde Scapin

The following two tabs change content below.

Mathilde Scapin

Je suis charentaise et j'ai 16 ans. Je passe en 1ère ES au Lycée Bellevue à Saintes. Je fais du handball depuis 2 ans et j'étudie le russe depuis plusieurs années. J'aimerai essayer de rentrer à Sciences Po Paris et peut être faire du journalisme après qui sait... On verra bien ce que l'avenir me réserve!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *